Sanctuaire des Élus de Ninive

Bienvenue aux Ninivites Vivants… du Royaume de Dieu

 
  • Accueil
  • > ††† Les dix Paroles et/ou Commandements de Dieu… †††

††† Les dix Paroles et/ou Commandements de Dieu… †††

Salutations frères et soeurs !

Les commandements données à Moise (en bleu royal) versus les commandements revus et corrigés par le Père (en bleu ciel), transmit par la bouche de Jésus. Jésus qui ne faisait rien par lui-même !

Selon Wikipédia, ces instructions sont données deux fois dans le Pentateuque, dans le livre de l’Exode (20, 2-17), et dans le Deutéronome (5, 6-21). Notez que de petites divergences existent entre ces deux textes.

Le terme Pentateuque désigne les cinq premiers livres de l’Ancien Testament, aussi appelés « Les 5 Livres de Moïse« , bien qu’ils aient probablement été rédigés ou compilés par Esdras.

Le mot Pentateuque vient du grec ancien Πεντάτευχος (Pentateukhos) lequel signifie cinq livres.

Il résulte de la combinaison de deux mots en grec ancien:

  • πέντε (pente): cinq;

  • τεῦχος (teûkhos): coffre, lieu où l’on range des choses.

Livres du Pentateuque :

Ces cinq livres racontent l’histoire mythique du peuple d’Israël, depuis la création du Monde jusqu’à la mort de Moïse.

Le texte de l’Exode 20, 2-17 est, selon la traduction de Louis Segond, le suivant :

Je Suis l’Éternel (YHWH), ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.

Le second énoncé en Deutéronome 5, 6-17, est presque identique. Une différence bien connue concerne le 4e Commandement. Dans l’Exode, il est écrit « souviens-toi (zakhor) du jour du shabbat«  et dans le Deutéronome « observe », ou « garde » (chamor) le jour du shabbat ». La tradition, rappelée à chaque entrée de shabbat, à l’office du vendredi soir, dans le Lekha Dodi, veut que les deux mots ont été prononcés en même temps.

Ce qui a été donné à Moise par Dieu, était une ligne à suivre pour rester sur le chemin. Comme cela n’est plus ou peu suivi, quand Jésus est arrivé à son tour il avait dans la mission de sa visite en ce monde de modifier et d’ajouter des Paroles de Dieu aux anciens commandements donnés à Moise. Les temps ayant changé, une nouvelle prescription s’imposait donc pour revenir sur le chemin.

Le corps du discours – Loi ancienne et Loi nouvelle

Jésus nous dis : Ne croyez pas que je sois venu renverser la Loi ou les Prophètes; je ne suis pas venu changer, mais compléterCar, en vérité je vous le dis, avant que ne passent le ciel et la terre, pas un iota ou un seul menu trait ne passera de la Loi que tout ne soit arrivé.  Celui donc qui violera un seul de ces commandements les plus petits et enseignera aux hommes [à faire] ainsi sera déclaré le plus petit dans le Royaume des Cieux, mais celui qui pratiquera et enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le Royaume des Cieux. Car je vous dis que si votre justice n’abonde pas plus que celle des Scribes et des Pharisiens, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux. Il est plus facile que le ciel et la terre passent que ne tombe un seul menu trait de la Loi.

  Le premier et plus grand commandement; Tu aimeras le Seigneur ton Dieu avec tout ton cœur et avec toute ton âme et avec toute ta pensée (esprit). C’est là le plus grand et le premier commandement. Le premier, c’est: Écoute, Israël ! Le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur, tu aimeras donc le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur et de toute ton âme et de toute ta pensée (intelligence) et de toute ta force.  Moi, Yahvé, je suis ton Dieu, qui t’a fait sortir d’Égypte, de la maison des esclaves. Tu n’auras pas d’autres dieux en face de moi. Tu ne te feras pas de statue, aucune forme de ce qui est dans le ciel en haut, et de ce qui est sur la terre en bas et de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre. Tu ne te prosterneras pas devant eux et tu ne les serviras pas; car moi, Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, châtiant la faute des pères sur les fils et sur la troisième et sur la quatrième [génération] pour ceux qui me haïssent, mais témoignant fidélité à des milliers pour ceux qui m’aiment et observent mes commandements.

  Le second lui est semblable; Tu aimeras ton prochain comme toi-même. A ces deux commandements toute la Loi est suspendue, ainsi que les Prophètes. Je vous donne un commandement nouveau: que vous vous aimiez les uns les autres; comme je vous ai aimés, que vous aussi vous vous aimiez les uns les autres. En cela tous connaîtront que vous êtes mes disciples: si vous avez de l’amour les uns pour les autres. Car vous avez appris qu’il a été dit: Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Et moi, je vous dis: Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux, parce qu’il fait lever son soleil sur les mauvais et les bons et pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Car si vous aimez ceux qui vous aiment, quel salaire aurez-vous ? Les publicains mêmes n’en font-ils pas autant? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous serez donc parfaits, vous, comme votre Père céleste est parfait. Mais je vous le dis, à vous qui m’écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament. N’ayez de dettes envers personne, sinon de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime le prochain a accompli toute la Loi. En effet les [commandements]: Tu ne commettras pas l’adultère, tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas et s’il en est quelque autre, se résument dans cette parole, à savoir: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L’amour ne fait aucun mal au prochain; l’amour est donc le plein accomplissement de la Loi. Car vous avez appris qu’il a été dit: Oeil pour œil et dent pour dent (loi du talion). Et moi, je vous dis de ne pas résister au mauvais. Ainsi celui qui s’oppose au pouvoir résiste à l’ordre voulu par Dieu, et ceux qui résistent s’attireront la condamnation. Mais quelqu’un te donne-t-il un coup sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre. Et a qui veut te citer en justice et prendre ta tunique, laisse-lui aussi le manteau. Et quelqu’un te requiert-il pour un mille, fais-en deux avec lui. A qui te demande donne et de qui veut t’emprunter ne te détourne pas, a qui te prend tes affaires ne les redemande pas. Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Des pécheurs aussi prêtent à des pécheurs pour en recevoir autant. Au contraire, aimez vos ennemis et faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Que si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Car, même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Et si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en sera-t-on ?

  Tu ne prononceras pas mon nom en vain le nom de Yahvé, ton Dieu; car Yahvé ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom en vain.

  Observes le jour du sabbat pour le sanctifier, selon ce que t’a commandé Yahvé, ton Dieu Pendant six jours tu œuvreras et tu feras tout ton travail; mais le septième jour est un sabbat pour Yahvé, ton Dieu. Tu ne feras aucun travail, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bœuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni ton résident qui est dans tes Portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi. Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Égypte et que Yahvé, ton Dieu, t’a commandé de pratiquer le jour du sabbat.

  Il vous a été dit: Honore ton père et ta mère, selon ce que t’a commandé Yahvé, ton Dieu, afin que se prolongent tes jours et afin qu’il t’arrive du bonheur sur le sol que Yahvé, ton Dieu, te donne. Maintenant le Père dit par la bouche de Jésus: Si quelqu’un vient à moi et ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs, et jusqu’à détester sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Et quiconque ne porte pas sa croix et ne vient pas à ma suite ne peut être mon disciple. En d’autres mots, il dit: Qui aime père ou mère, fils ou fille, frère ou sœur plus que moi n’est pas digne de moi. Qui aura trouvé sa vie la perdra, et qui aura perdu sa vie à cause de moi la trouvera.  En d’autres mots: Qui aime sa vie la perdra et qui hait sa vie en ce monde la conservera pour la vie Éternelle.

   Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens: Tu ne tueras pas; celui qui tuera sera passible du jugement. Et moi, je vous dis que qui conque se met en colère contre son frère sera passible du jugement; celui qui dira à son frère: Racca ! Sera passible du sanhédrin; celui qui dira: Fou ! Sera passible de la géhenne du feu.  Si donc tu présentes ton offrande sur l’autel et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère et alors viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur que l’adversaire ne te livre au juge et le juge au garde, et que tu ne sois jeté en prison. En vérité je te le dis: Tu ne sortiras pas de là que tu n’aies remboursé le dernier quart d’as. Ainsi quand tu vas avec ton adversaire devant un chef, en chemin fais en sorte d’en avoir fini avec lui, de peur qu’il ne te traine devant le juge et que le juge ne te livre à l’exécuteur et que l’exécuteur ne te jette en prison. Je te le dis: Tu ne sortiras pas de là que tu n’aies remboursé jusqu’au dernier lepte (centime).

  Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras pas d’adultère. Et moi, je vous dis que quiconque regarde une femme de manière à la désirer, a déjà, dans son cœur, commis l’adultère avec elle. Que si ton œil, le droit, te scandalise, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est de ton intérêt que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne soit pas jeté dans la géhenne. Et si ta main droite te scandalise, retranche-là et jette-la loin de toi; car il est de ton intérêt que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne s’en aille pas dans la géhenne. Si ton œil te scandalise, arrache le et jette-le loin de toi; mieux vaut pour toi entrer avec un seul œil dans la vie qu’être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne du feu. Il a été dit: Que celui qui répudie sa femme lui donne un acte de séparation. Et moi, je vous dis que quiconque répudie sa femme – excepté pour cause de fornication – lui fait commettre l’adultère et celui qui épouse une répudié commet l’adultère. Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet l’adultère envers la première et si c’est elle qui, après avoir répudié son mari, en épouse un autre, elle commet l’adultère.

  Tu ne voleras point.

  Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens: Tu ne te parjureras pas, mais tu t’acquitteras envers le Seigneur de tes serments.  Et/ou Tu ne déposeras pas contre ton prochain en faux témoin. Tu ne mentiras pas. Et moi, je vous dis de ne pas juger du tout: ni par le ciel, parce qu’il est le trône de Dieu, ni par la terre, parce qu’elle est le marchepied de ses pieds; ni par Jérusalem, parce qu’elle est la Ville du Grand Roi. Ne jure non plus par ta tête, parce que tu ne peux rendre un seul cheveu blanc ou noir. Que votre parole soit oui, oui; non, non; le surplus vient du Mauvais. Surtout, mes frères, ne jurez pas, ni par le ciel, ni par la terre, ni par quelque autre serment. Que votre oui soit oui, que votre non soit non, afin de ne pas tomber sous le coup du jugement. En formant ce projet, aurais-je donc fait preuve de légèreté ? Ou bien mes projets sont-ils projets selon la chair, en sorte qu’il y ait chez-moi le oui, oui, et le non, non ? Aussi vrai que Dieu est fidèle, notre langage avec vous n’est pas oui ou non. Car le Fils de Dieu, Christ Jésus, que nous avons proclamé parmi vous, moi, Silvain et Timothée, n’a pas été oui et non; c’est le Oui qui se trouve en lui. Toutes les promesses de Dieu, en effet, sont «OUI» en lui; c’est donc aussi par lui qu’est notre «Amen» à Dieu pour sa gloire.

  Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain et tu ne désireras pas la maison de ton prochain, son champ, ni son serviteur ou sa servante, son bœuf ou son âne, ni rien de ce qui est à ton prochain.

Voilà La Loi du Père aux Fils d’Abel!

Le Père s’attend à ce que vous vous comportiez ainsi pour rester sur le chemin qui mène à Lui.

Fraternellement Aiyana

Dans :
Par ninivites
Le 20 février, 2011
A 23:30
Commentaires : 0
 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 
 

225 Mission |
parole |
Moi, mon âme et l'Univers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Oracle Anahel
| Ministere d'Evangelisation ...
| MERE DU BEL AMOUR